Du temps pour Elle !
Recherche par mots clés :
Bonjour cher abonné !
<< Retour
Guerre en Ukraine : C’est quoi « l’opération Cigogne » dans laquelle sont impliquées Brigitte Macron et l’épouse de Volodymyr Zelensky ?
Ça s'alerte !
Le 22-09-2022
collage shutterstock
En marge de l’assemblée générale de l’ONU à New York, Olena Zelenska et Brigitte Macron se sont entretenues. À l’ordre du jour : l’opération Cigogne.



Depuis le 23 février 2022, les troupes russes ont envahi l’Ukraine et depuis la guerre s’intensifie, des territoires ukrainiens sont bombardés.

Et, malgré les sanctions économiques du bloc occidentale, Vladimir Poutine ne recule pas. Au contraire, afin de faire face à la contre-offensive ukrainienne et à la déroute de ses troupes, le maître du Kremlin décrète, le mercredi 21 septembre 2022, la mobilisation de 300 000 réservistes et a agité la menace nucléaire.




Et comme toutes guerres, celle en cours fait des ravages : des villes détruites, des soldats tués ou disparus, de nombreuses familles déchirées et, malheureusement, d’innocentes victimes, les enfants.

Et en marge de l’assemblée générale de l’ONU à New York, le mardi 20 septembre 2022, Brigitte Macron et Olena Zelenska se sont largement entretenues au sein de l’« Ukrainian Institute of America », rapportent BFMTV et TF1.

Les deux Premières dames ont longuement échangé pendant plus d’une heure, rapporte BFMTV.

Au cœur des discussions, l’Opération Cigogne.

Sous cette appellation à consonance militaire se cache une opération conjointement lancée par Brigitte Macron et Olena Zelenska au début de la guerre, en mars dernier.

Au plus fort de la guerre en Ukraine, le lancement de l’opération était presque passé inaperçu. Elle a pour le but de permettre l’accueil des enfants ukrainiens gravement malades dans les hôpitaux français, afin qu’ils puissent poursuivre leurs traitements contre le cancer.




Et grâce à la forte mobilisation des bénévoles de la Croix Rouge, une vingtaine d’enfants venus de la zone de guerre ont pu être accueillis sur le sol français, et pris en charge dans nos hôpitaux. Ils ont été accompagnés par, au moins, l’un de leurs parents ou, éventuellement, par des frères et sœurs.



Et face à ce soutien symbolique de l’État français vis-à-vis des enfants pris en tenaille dans le conflit, au point de ne plus pouvoir recevoir les soins adaptés en Ukraine, la Première dame ukrainienne, Olena Zelenska, s’en était émue publiquement en mars dernier.

Autre sujet important abordé par les deux Dames : la scolarisation des enfants réfugiés ukrainiens en France.

Pour rappel, Olena Zelenska avait confié dans un entretien au Parisien que ses relations avec Brigitte Macron ne sont « pas seulement chaleureuses, mais amicales » et en plus, dans cette guerre, toujours en parlant de la Première dame française, « Un des premiers mots de soutien est venu d’elle ».




Copyright La Pause Inform'Elle
Vous avez aimé cet article ?
Toujours plus...
Après Line Papin, Marc Lavoine tombe sous le charme d’une autre jeune femme brune
Recommencer à zéro : pourquoi et comment y arriver ?
Patrick Bruel : cet héritage qu'il laissera à ses enfants