Du temps pour Elle !
Recherche par mots clés :
Bonjour cher visiteur, n'oubliez pas de vous inscrire Ă  notre billet quotidien en cliquant ici
<< Retour
Procrastination : Comment se débarrasser de ce penchant ?
Ça psychote !
Le 10-02-2022
Shutterstock
Il est des tâches qu’on est toujours tenté de remettre à plus tard. Et non par paresse, mais tout simplement parce qu’on est tout simplement pas motivé. Et pourtant, la procrastination n’est pas sans conséquences, que ce soit sur sa santé, son travail ou ses relations avec les autres. Comment lutter contre cette mauvaise habitude, du coup ? Voici nos conseils.



Avant toute chose, quelques faits s’imposent : la procrastination n’a rien à voir avec de la paresse. La preuve : pour éviter une tâche, il nous arrive d’être parfois prêt à faire n’importe quoi d’autre.

Cette tendance à remettre à plus tard ce qu’on pourrait faire tout de suite, en effet, est tout simplement due à un manque de motivation. D’ailleurs, très courante, elle concerne près de… 85% des Français !

Comme les raisons de procrastiner sont plus psychologiques qu’autre chose, du coup, voici quelques astuces pour rendre plus positive sa conception de la tâche en question :



1/ La transformer en activité plus intéressante ou pleine de sens

Terne, contraignante, soûlante, rébarbative… tels sont en effet les adjectifs qui nous viennent en tête en évoquant une tâche qui ne nous motive vraiment pas.

Pourquoi ne pas faire appel à son imagination pour changer le cours des choses ? Par exemple, une assistante en ressources humaines qui déteste faire les fiches de paie de ses collaborateurs, peut essayer de s’y atteler tout en imaginant ce que ces derniers font avec leur salaire…



2/ Y ajouter du jeu ou du défi

Ranger son linge ou faire le ménage n’est pas très motivant ? Pourquoi ne pas regarder des tutos et s’atteler à plier son linge de façon plus originale, par exemple ? Ou encore transformer son ménage en course contre la montre, avec un temps d’exécution fixé pour chaque pièce ?

3/ Penser au bénéfice qu’elle apporte

Même si c’est vrai qu’on a beau penser aux bénéfices du sport, la plupart du temps, on tend à repousser le moment où on reprend le chemin de la salle. Pour certaines tâches, néanmoins, cette astuce marche toujours : par exemple, on n’aura pas de pénalités si on remplit à temps sa déclaration d’impôts.



4/ Fixer un moment précis pour l’exécuter

Cette astuce peut marcher pour une tâche qui n’a pas de véritable échéance. Par exemple, instaurer des habitudes telles que ne s’occuper de ses papiers ou ne faire ses courses que le samedi matin.

5/ Éviter de culpabiliser

Parce que oui, procrastiner peut être à l’origine d’un stress, d’un sentiment de culpabilité et parfois même d’une mauvaise estime de soi.

Si dans l’immédiat, en effet, repousser une tâche procure un soulagement, cela peut avoir par la suite des conséquences négatives, sur sa santé, son travail, ses relations avec les autres.



Néanmoins, si vraiment rien ne marche, il se peut que ce soit peut-être le signe que ce n’est vraiment pas le bon moment ou la bonne action à entreprendre.

Si on n’arrive pas à téléphoner ou à voir à une personne, par exemple, pourquoi ne pas s’interroger sur la relation que l’on entretient avec elle ?

Dans tous les cas, on évite de culpabiliser et on essaie de se pardonner d’avoir procrastiné. Plusieurs études montrent en effet que plus on se traite avec gentillesse, plus cela soutient la motivation, favorise l’optimisme et l’initiative personnelle.

Copyright La Pause Inform'elle
Vous avez aimé cet article ?
Toujours plus...
Canicule : ces faux bons réflexes à bannir
Le travail après 50 ans : utopie ou… ?
Catherine Laborde au plus mal : Son mari donne des nouvelles…